top of page

Le tour de mon monde en 90 jours


Je ne saurais dire aujourd'hui quand j'ai pu commencer la méditation dans ma vie. Mais laissez-moi vous retracer tout d'abord mon parcours.


Je dirais que si nous ne nous attachons pas à la forme de la méditation, cela est quelque chose que j'ai commencé dans l'enfance. Par ce que l'on pourrait appeler des méditations contemplatives. J'étais un grand observateur de la nature.


Par la suite, j'ai commencé à pratiquer des méditations, liées aux arts martiaux, à partir de 2010 je dirais. Mais beaucoup plus sérieusement et de manière guidée depuis fin 2014.


Novembre 2014 marque un tournant majeur dans mon expérience de méditation. En grande partie à travers des méditations que je qualifierais de martiales (puisque dans ce but).

Mais aussi à cette époque j'ai vécu une période d'isolement relatif qui m'a fait beaucoup méditer. Je dis relatif car j'étais à Hong Kong, je voyageais seul et la majeure partie de mes journées, je les passais avec moi-même, certes dans la frénésie de la ville, mais je vous assure que quand on a personne à qui parler durant 1 mois, on échange beaucoup avec soi-même. C'est d'ailleurs suite à ce voyage que beaucoup de choses ont changé dans ma vie.


J'ai ensuite eu un grand travail sur ce que l'on appelle le voyage astral. Par ce biais, j'ai expérimenté différentes pratiques d'état de conscience modifié et donc différentes méthodes de méditations, même si aujourd'hui je ne pratique plus ces méthodes pour différentes raisons, je sais que mes expériences sur le sujet m'aident dans ce voyage méditatif.


Ensuite, via le Yoga, j'ai exploré différentes formes de méditation (depuis 2016 je dirais) aussi bien des méditations guidées, que des méditations silencieuses, des méditations en mouvement, des méditations par le chant, mais aussi par des kriyas, ou encore par des pranayamas et sans oublier le Vinyasa et le Yin Yoga qui sont pour moi des pratiques méditatives. Bref tout un panel d'expériences.


La méditation sous beaucoup de formes, fait partie de ma vie, mais pas toujours régulièrement et pas toujours dans les mêmes "quantités" ni même sous la même "forme".


Donc depuis la rentrée de septembre 2022, j'ai pris l'engagement avec moi-même de méditer chaque matin, de préférence avant l'aube, seul ou accompagné (puisque j'ai ouvert cette méditation en ligne via la Virabhadra Yoga School aussi). Et j'ai passé il y quelques jours, le cap des 90 jours consécutifs de méditation et je voudrais vous partager quelques retours.


Dans cet engagement, je pratique une méditation assise, non guidée, et d'une manière générale mon "but" même si il ne doit pas y en avoir, est l'immobilité du corps et de l'esprit. Et pour information, je médite en général 30 min, même si il y a eu des oscillations entre 50 et 20 minutes parfois, mais 30 min reste la grande majorité des méditations.


Pourquoi cette immobilité du corps et de l'esprit ? Car aujourd'hui c'est pour moi la meilleure méthode de purification et d'union de ces deux éléments. Car l'immobilité de ceux-ci permet à l'énergie, Qi ou Prana, de faire son travail, cette énergie qui a cette intelligence Cosmique, Divine, Energétique ou tout autre appellation que vous pourrez lui donner suivant les origines des cultures. Et c'est pour moi le mouvement de cette énergie qui est salvatrice, qui nous illumine, qui nous éveille et nous permet de voir clair dans cette vie.


Et comme j'ai pu énumérer plus haut différentes méthodes pour faire circuler cette énergie, il y a suivant les origines des moyens et des outils divers et variés pour y arriver. Mais aujourd'hui, fort de cette expérience, je peux considérer que pour moi, la méditation assise immobile est l'une des pratiques les plus puissantes sur ma transformation.


Il y a peu de temps dans un cours de méditation à la Virabhadra Yoga School (la semaine à 9h, ouvert à tous), je reprenais cet exemple du verre d'eau sableuse, qui est trouble quand on le remplit, mais qui, quand on le pose et qu'on le laisse immobile, le sable se décante et l'eau devient claire et cristalline. Mais pour moi il manque une notion à cette image, et cette notion c'est la résultante de cette immobilité.


Considérons que notre eau sableuse, contienne de la matière organique, comme des morceaux d'algues par exemple. Une fois l'immobilité, installée dans le verre, les morceaux d'algues prisonniers du sable vont commencer par se décomposer/fermenter pour changer d'état et cela va créer de petites bulles qui vont remonter à la surface et s'échapper à l'air libre, cet état de changement est ce que l'on recherche, car si rien ne change pourquoi faire cette pratique.


Comprenez bien dans cette image du verre d'eau sableuse la décomposition suivante :

  • eau trouble : état de conscience du quotidien

  • eau claire : conscience

  • sable : inconscient ou subconscient

  • algues : ego/traumatisme du passé/conditionnement/attachement/etc.

Ensuite prenons le process de la manière suivante :

  • l'eau sableuse trouble est une image de notre esprit dans notre quotidien, un mélange de notre conscient et de notre inconscient, c'est-à-dire notre agitation habituelle, nos frustrations, nos joies et nos peines du quotidien,

  • ensuite quand l'eau et le sable se séparent, nous dissocions l'eau claire notre conscience et le sable notre inconscient, mais c'est un process long et lent, mais plus vous pratiquerez dans ce sens plus vous pourrez atteindre cet état rapidement et même dans votre quotidien, en dehors de votre assise,

  • quand tout est immobile et stable, un process de décomposition, un process énergétique, un process alchimique, appelez-le comme vous le souhaitez, va entrer en jeu, il va commencer à nettoyer l'esprit (mais aussi par débordement et connexion nettoyer le corps)

  • la décomposition va faire émerger des choses cachées, des choses invisibles, des choses inconscientes, qui vont essayer de vous faire bouger pour arrêter ce processus, ces algues ne veulent pas disparaitre, mais elles ne vous appartiennent pas.

  • ces choses qui émergent, ne sont pas toujours compréhensibles, parfois agréables parfois désagréables, et il n'est bien souvent pas nécessaire de les comprendre puisque la plupart du temps comme je l'ai dit elles ne nous appartiennent pas, mais nous ne devons surtout pas interrompre le process de libération, sans quoi nous devrons recommencer, et aussi certaines algues mettront des jours, des semaines, des mois, des années à être dissoutes tellement elles sont imposantes,

  • Ici le process est défini par la vue de l'esprit, mais le process est identique par la vue du corps, et oui notre corps possède une partie de lui-même inconsciente, qu'il ne ressent pas et n'oubliez pas que le corps et l'esprit sont intrinsèquement liés ici dans cette incarnation et que le travail de l'un travaille l'autre, et vice versa.


Voilà, si je devais résumer toutes mes expériences de ces 90 derniers jours, cela serait ma synthèse, vous pouvez donc arrêter la lecture ici, vous avez l'essentiel ! Ah si, je vais vous laisser une petite liste des choses que j'ai vu changer chez moi durant ces 90 jours :


  • Moins de stress en général

  • Moins perturbé par des évènements extérieurs

  • Plus de concentration

  • Un corps plus souple (et oui, je ne m'y attendais pas !)

  • Un esprit plus agile et plus créatif

  • Une meilleure perception de mon corps énergétique

  • Une meilleure perception du corps énergétique de mes élèves

  • Une meilleure gestion de la fatigue

  • Une énergie créatrice plus importante (et pourtant ce n'est pas de saison)

  • J'en oublie sûrement mais ce sont les majeurs.


 

En bonus, voici donc quelques partages d'expériences notables dans ces 90 jours, qui sont le fruit des observations des méditations :


L'immobilité à tout prix :

Durant, une des méditations, j'ai eu de grandes douleurs aux jambes, mon corps me signifiait de bouger pour me soulager. D'habitude j'attends déjà un fort seuil de douleur avant de bouger mais ce jour-là, j'ai décidé de ne pas bouger, je voulais aller voir ce qu'il y avait après cette douleur au delà de celle-ci.

ATTENTION : je savais que ce n'était pas une douleur physiologique problématique du type articulation coincée, je savais qu'il n'y avait rien d'anormal dans ma position et que je pouvais aller dans cette direction sans risque, je savais cela grâce à toutes mes expériences passées.


Bref, la douleur était déjà intense et je me refusais à bouger, je sentais que quelque chose bloquait énergétiquement, j'ai laissé ce mouvement énergétique monter en pression, jusqu'à un niveau de douleur qui a fini par me faire pleurer, puis quand j'ai commencé à pleurer j'ai senti la douleur diminuer sans même avoir bougé. J'ai pu donc observer que j'avais un blocage dans l'esprit qui se traduisait dans une problématique du corps (pour ceux qui me connaissent, mes jambes et mes hanches sont pleines de choses comme celles-ci, mais j'y travaille) et depuis ce jour, mon assise est beaucoup plus facile, plus fluide et aussi aux arts martiaux ma pratique énergétique est plus connectée à la terre. Cela m'a libéré de quelque chose, je sais aussi qu'il y a encore d'autres sujets mais chaque chose en son temps.


L'orgasme de la vie :

Durant une des méditations, les mouvements énergétiques étaient très intenses, entre Muladhara, Svadisthana et Manipura Chakras. Une sorte de danse en spirale, montante et descendante, qui a fini par influencer ma respiration d'ailleurs. Jusqu'à un moment que je qualifierais de feu montant et qui pour le coup, s'approchait très grandement de la sensation d'un orgasme, mais beaucoup plus progressif et plus diffus dans le corps et surtout beaucoup plus long (je ne saurais dire la durée, mais plusieurs minutes c'est certain).


Le voyage des Chakras :

Dans le même genre, il y a eu toute une période des méditations où le mouvement énergétique se focalisait sur différents chakras, souvent cela restait dans la même zone. Rien à décrire de particulier à ce niveau là, je pense que cela est très personnel, et que ce serait très différent d'une personne à une autre.


La guerre :

Il y aussi eu des méditations où il était clairement impossible d'arriver à calmer le corps et l'esprit, comme si ils étaient dans une guerre, l'agitation la plus intense que j'ai pu vivre dans ma vie je pense. Et là, pas grand chose à faire, à part être patient, même si c'est là le plus dur. Mais avec le recul, ces moments, même si ils sont très très frustrants, ils sont aussi très riches d'observations, sur tout ce qu'il peut se passer dans le corps et dans l'esprit quand il y a cette forme de lutte entre corps, esprit et énergie. Et aussi ces moments contrastent encore plus fortement avec les moments de paix ! Donc savourez-les autant que possible !


L'ennui :

Parfois aussi, dans la méditation, on peut tomber dans un ennui assez fort ! Et alors là, pour combattre cela, l'esprit est très fort pour nous emmener dans des aventures improbables dignes des plus grands films de science-fiction. Attention d'ailleurs sur ce point de ne pas trop prendre en compte ce qui peut se passer durant ces périodes, dans le sens où vous pourriez avoir des informations qui ne sont que le fruit de votre imagination, contrairement à d'autres pratiques où l'on cherche ces informations mais de manière consciente, donc attention de ne pas tout mélanger ;)


L'ego :

Vous allez passer aussi beaucoup de temps en compagnie de votre égo, et vous n'avez pas fini d'en entendre parler, "et si et ça et ceci et cela, blablabla" le shit chat de l'esprit est un bruit de fond incessant qu'il est difficile de s'en détacher, tout du moins de ne pas y être attaché. Ni repousser, ni attirer ces conversations est pour moi l'une des plus grandes difficultés de la méditation, mais quand le bruit s'estompe, quelle libération !! Donc garder la foi, et observez cette voix dont l'existence n'est qu'un simple spectacle de l'esprit.


La paix :

Il y a aussi, des moments de paix intense, c'est à dire que nous avons la sensation d'être complétement dissous dans l'univers, que le temps et l'espace n'ont plus de valeur ni d'état et que nous-même n'existons plus en tout cas plus au sens de notre perception dans notre quotidien. Souvent après ces instants de paix intense, en tout cas pour ma part, je suis rempli de compassion, d'inspiration et d'amour envers notre vie.


L'éveil :

Un grand sujet, que je n'aborderai pas beaucoup plus que par le titre car je n'ai pas la prétention de dire que je suis éveillé mais je pense que comme toute chose l'éveil a son impermanence, donc je me permets de mettre en garde tous ceux qui pensent l'être… Ne soyez pas trop sûrs de vous ;)

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page